Comment vérifier l’usure d’une courroie de distribution?

L’entretien au quotidien est destiné à maintenir le véhicule en bon état sur le plan mécanique.

Beaucoup de grosses réparations nécessitent un passage au garage.

Toutefois, quelques vérifications régulières et faciles vont prolonger la durée de vie d’une voiture et permettent de réaliser des économies parfois considérables.

Les conducteurs doivent ainsi examiner régulièrement les niveaux des liquides : huile moteur, liquide de refroidissement, liquide lave-glace, liquides des freins et de la direction assistée…
Il est également important de vérifier l’état de la batterie, la pression des pneus tous les trimestres ou encore le filtre à air, les balais d’essuie-glace…
Pour les voitures équipées d’une chaine de distribution, il est aussi important de contrôler son état.

Aujourd’hui nous nous penchons sur le rôle de la chaine de distribution et sur les méthodes pour vérifier l’usure.

La chaine de distribution : généralités

À quoi sert de la chaine de distribution  ?

La chaine de distribution, comme son nom l’indique, fait partie des mécanismes qui assurent l’admission et l’échappement des gaz dans les cylindres d’un moteur à combustion.

Le fonctionnement du moteur implique le déroulement d’un processus régulier qui comprend 2 ou 4 étapes (ou temps).

Il s’agit de l’admission, compression, explosion et échappement.

La chaine de distribution est au cœur des composants du moteur puisqu’elle permet que le mouvement du vilebrequin, des soupapes, des pistons, de l’arbre à cames et de pompe à injection soit synchronisé.

Comment fonctionne la chaine de distribution  ?

La composition d’une chaine de distribution est très proche de celle d’un vélo.

La chaine est constituée d’une multitude de maillons métalliques en acier.

Elle tient en place grâce à des patins en caoutchouc et un tendeur hydraulique placé au-dessus du filtre à huile.

D’ailleurs, c’est la pression de l’huile moteur qui permet au tendeur de maintenir la tension de la chaine constante.

La chaine de distribution a été pensée pour durer aussi longtemps que la voiture elle-même.

C’est pourquoi le remplacement d’une chaine est plutôt rare lorsqu’elle est bien entretenue et vérifiée au moins tous les 200 000 kilomètres en moyenne.

Quels sont les inconvénients de la chaine de distribution  ?

La chaine a été pendant près de 100 ans le seul système de distribution des véhicules.

Avec l’apparition de la courroie de distribution dans les années soixante, la chaine a vu sa côte baisser, et ce pour plusieurs raisons.

La courroie de distribution est moins chère à fabriquer et très facile à installer.

La production en chaine va rendre la voiture plus accessible.

La chaine de distribution en métal est très lourde et sollicite davantage le moteur.

Les véhicules comprenant une chaine ont une consommation d’essence plus importante.

De plus, en raison de son poids, celle-ci ne peut pas équiper les voitures disposant d’un moteur peu puissant.

Enfin, la courroie de distribution en caoutchouc est plus souple et a supprimé le bruit particulier de la chaine de distribution qui se faisait désagréable lors des longs trajets.

Comment vérifier l’usure de la chaine de distribution  ?

Une chaine de distribution usée peut, par la force des choses, finir par se casser.

La rupture peut ainsi causer des dommages importants aux différents composants du moteur.

Il sera alors nécessaire de remplacer certaines pièces comme les pistons ou les soupapes et, dans le pire des cas, le moteur en sa totalité.

C’est pourquoi il est essentiel d’anticiper cette situation en « écoutant » sa voiture et en contrôlant l’état de la chaine.

Des bruits suspects  ?

La première façon de vérifier le bon fonctionnement de la chaine est de l’écouter lorsque vous roulez.

La chaine produit un bruit particulier et reconnaissable surtout si on a une voiture depuis très longtemps.

Il est léger et régulier.

L’apparition de bruits suspects est un des symptômes d’un problème existant au niveau de la chaine.

Lorsque la chaine de distribution est desserrée, le conducteur pourra entendre des sons de cliquetis au démarrage de la voiture, lorsque le moteur est en sous-régime ou tout particulièrement en première ou deuxième vitesse.

Si le conducteur entend un hochet, cela provient d’une mauvaise tension de la chaine.

Il sera nécessaire de passer sous le capot pour vérifier l’usure.

Pour repérer des bruits inhabituels dans la chaine, les garagistes utilisent un stéthoscope de mécanicien (similaire à ceux des docteurs) et sont capables de différencier plus d’une quinzaine de sons différents.

Vérification manuelle

Les conducteurs qui voient pour la première fois une chaine de distribution auront des difficultés pour contrôler son usure.

En effet, elle consiste dans un premier temps à regarder que les maillons de la chaine ne soient pas oxydés.

Puis, à vérifier que les patins en caoutchouc ne soient pas fissurés, cassés, déchirés…Enfin, il est important de vérifier également l’état de la pompe à huile et du tendeur hydraulique, car ce sont eux qui assurent le rôle de tension.

Dans un second temps, le conducteur devra contrôler l’allongement de la chaine de distribution, car celui-ci est synonyme d’usure.

Pour cela, il doit mesurer le décalage de la chaine en degrés de distribution.

Puis comparer le résultat avec les informations fournies dans le manuel d’entretien du véhicule.

L’entretien d’une chaine passe par une vérification tous les 200 000 kilomètres ou lorsque des bruits inhabituels apparaissent.

Le remplacement d’une chaine de distribution  

Le changement d’une chaine de distribution est plutôt rare.

Il est souvent dû à un manque d’entretien, à un dysfonctionnement de la pompe à huile ou du tendeur hydraulique.

En raison de sa complexité, cette opération est réservée aux mécaniciens aguerris et surtout ceux disposant du matériel adéquat.

En effet, le remplacement requiert des outils spécifiques et propres à chaque modèle de véhicule comme une clé genre Allen, spéciale pour « empreinte à denture multiple » ou un arrache-moyeux universel.

La plupart du temps, en plus de la chaine de distribution il sera également nécessaire de démonter plusieurs éléments du moteur comme la pompe à eau, le pignon d’entrainement de l’arbre à cames, la poulie du vilebrequin.

Chez certains modèles Opel, Audi ou BMW, il faudra enlever le moteur, le carter et le distributeur.